Les rubriques 
------------------
Adhésions 2015
Téléchargez le bulletin d'adhésion 2015

Bulletin d'adhésion
------------------

Qui sommes-nous ?

Histoire de l’Association

L’histoire de l’Association Nationale des Centres Parentaux s’articule avec l’histoire du Centre Parental Aire de famille, premier établissement de ce type en France et avec celle de sa fondatrice, Brigitte Chatoney.

Après dix ans passés dans un service d’AEMO, puis dix autres années dans un CHRS accueillant des malades mentaux stabilisés, Brigitte Chatoney, éducatrice spécialisée, commence un nouvel emploi en avril 1994 en qualité de chef de service dans un centre maternel parisien.

Très vite, elle est excessivement surprise de découvrir un établissement très replié sur lui-même, d’où l’on sort difficilement, elle qui a toujours travaillé en milieux ouverts.

Début 1995, lors d’un entretien, une jeune mère lui annonce tout de go, « je vais bien, mon bébé aussi, mais le fait d’être au centre maternel a fait éclater mon couple ».

L’évidence tout d’un coup lui saute aux yeux : Un centre maternel qui est financé au titre de la protection de l’enfance,accueille l’enfant avec sa mère, mais le prive de son père. Comment au titre de la protection de l’enfance peut-on priver un enfant de la présence et du soutien de son papa lorsqu’il est présent ?

Si de jeunes couples en difficulté veulent élever ensemble leur enfant, il est nécessaire de développer des centres parentaux !

Le parcours entre cette évidence et l’ouverture du centre parental Aire de famille en mars 2004 sera fort long et difficile. Il prendra neuf années.

En effet, les compétences séparées de l’Etat et du Département sont très encadrées :

L’Etat est centré sur l’insertion et la protection des adultes, le Département sur la protection de l’enfant.

Une femme enceinte ou mère d’un jeune enfant relève de la protection du Département, une femme et son compagnon, de celle de l’Etat.

Un couple en attente d’un bébé ou parents d’un jeune enfant ne relève ni de l’un ni de l’autre, à moins de se séparer !

Si toutes les institutions sollicitées trouvaient le projet de la création d’un centre parental tout à fait pertinente et judicieuse, les cadres administratifs et législatifs ne permettaient pas de s’entendre pour le financement d’une telle structure non référencée et impensée.

La protection de l’enfance affirmait : « il y a un père, cela ne relève pas de notre compétence », l’Etat répliquant « il y a un bébé, cela ne relève pas des nos compétences ».

La situation était inextricable jusqu’au jour où la ministre de la famille de l’époque a décidé de soutenir l’initiative de la création du centre parental et a demandé aux uns et aux autres de trouver une solution. Nous étions en 2001, soit six ans après avoir commencé de réfléchir à ce projet innovant.

Ce projet justement est centré sur l’intérêt supérieur de l’enfant. Cet enfant a besoin de son papa et de sa maman pour grandir, se développer et être confirmé affectivement.

Il s’agira donc de permettre à ces jeunes parents très en difficulté d’être eux-mêmes protégés et de disposer de soutiens pour devenir eux-mêmes protecteurs de leur enfant.

La dimension d’accompagnement est essentielle dans le projet du Centre Parental. Aux professionnels de développer un lieu accueillant, sécurisant et respectueux qui permette aux jeunes parents de passer de la défiance - jusque-là nécessaire pour se défendre contre l’adversité dans un principe de survie - à la confiance qui ouvre sur des possibles et l’élaboration d’un projet de vie.

Au centre parental Aire de famille, la notion de présence, à soi et à l’autre, est fondamentale.

Pour soutenir les professionnels dans cette démarche, plusieurs références théoriques cohabitent de façon complémentaires : la psychanalyse, les approches systémique et haptonomique.

Cette complémentarité invite chacun à oser la rencontre dans la sécurité et la bienveillance d’une équipe pluridisciplinaire.

En 2010, un livre, rédigé par Brigitte Chatoney, directrice de l’association Aire de famille et Frédéric Van der Borght, responsable du centre parental, est paru, ayant pour titre « Protégerl’enfant avec ses deux parents, le centre parental une autre voie pour réussir la prévention précoce », éditions de l’atelier.

Pour la sortie de ce livre, un colloque est organisé en septembre au Sénat, rassemblant environ 300 personnes venant de tout le territoire. L’intérêt suscité par cette rencontre est le déclencheur pour l’organisation de la première réunion du collectif national des centres parentaux en février 2011.

Peu à peu, le nombre de participants s’étoffe et un groupe dynamique et engagé se développe.

En juillet 2013, du collectif national des centres parentaux, nous nous constituons en association : l’Association Nationale des Centres Parentaux, l’ANCP.

Sur ce site, vous trouverez les statuts de l’ANCP ainsi que tous les comptes rendus de nos réunions de 2011 à ce jour, et tous les documents concernant le centre parental Aire de famille.

Des liens permettent d’accéder au site des adhérents de l’ANCP et de découvrir l’ensemble de leurs initiatives.

Le site est en cours de construction, il est consultable avec le menu actuel et les liens actifs, il s'étoffe et se développe...


Les nouvelles 
---------------
1 pixel gris-vert   Colloque A.N.C.P. le vendredi 21 novembre 2014

Télecharger le dépliant du Colloque PDF icone PDF-
***

Publications 
---------------
couverture livre Proteger l'enfant avec ses parents

Comment protéger un enfant qui vient de naître quand ses parents vivent dans l'insécurité psychologique, sans domicile et travail stables ? Cette question pressante est au coeur des acteurs de la protection de l'enfance.
------------------

Siège social : 110, avenue Philippe Auguste 75011 PARIS
Tél. : 06 14 79 41 72 - courriel : siege@ancp.eu - n° Siret : 800 364 531 00015