Les rubriques 
------------------
Adhésions 2015
Téléchargez le bulletin d'adhésion 2015

Bulletin d'adhésion
------------------

L'esprit d'Aire de Famille

À quoi tient notre spécificité ?
Nous accompagnons les personnes globalement, comme beaucoup d’autres institutions, et nous basons notre accompagnement sur différents principes simples et de bons sens !
La création d’un vrai partenariat avec les résidents est pour nous, essentielle. Pour cela, nous allons développer des « stratégies » de reconnaissance réciproque et de rencontres.

Une fois entrés à Aire de Famille, les résidents sont théoriquement sécurisés sur le plan du logement et de l’habitat. L’entrée dans un processus dynamique peut les faire passer du sentiment de survie à un sentiment de vie. Il n’y a plus cette pression invalidante de savoir de quoi sera fait le lendemain ; l’urgence n’a plus la même prégnance pétrifiante. Aire de Famille et les résidents construisent un espace temps pouvant ouvrir sur une prise de recul, temps nécessaire pour faire le point et pour réorganiser sa vie, de la penser, de la rêver, de la confronter, de la construire peu à peu. Un processus dynamique redémarre. Ce processus est ce que nous nommons la vie, avec des projets à construire dans le temps. Les familles attendent que nous ayons confiance en elles.

Une autre façon d’exprimer cela serait cette métaphore de l’horizontalité et de la verticalité. L’horizontalité relève plus pour nous, des besoins primaires, les mêmes que ceux du monde animal (manger, dormir, s’accoupler et avoir peur !). La verticalité serait ce qui fonde l’humanité dans cette capacité de compréhension, de conscientisation, d’affectivité, de socialisation. Cette obligation de conscience est le privilège de l’humain.
Nous allons, pour un temps, cheminer ensemble avec le résident. Comme nous ne « savons pas pour l’autre », notre rôle sera de l’aider à formuler, à reconnaître parfois ce qui lui tient à cœur. Parfois il ne le sait plus très bien  lui même. Il faudra du temps.
Certaines de ces jeunes personnes ont traversé de multiples difficultés et ont un parcours de vie lourd. Le nombre de jeunes qui ont connu l’errance et la rue, parfois des années durant, est atterrant. Comment une société comme la notre peut-elle produire une telle maltraitance … ?
Ces jeunes se sont donc construits de multiples défenses protectrices qui les coupent d’eux-mêmes et des autres pour survivre. La survenue d’un bébé peut être un moment privilégié d’ouverture lié aux grands bouleversements psychiques que cela provoque. Cette vulnérabilité retrouvée peut ouvrir sur la tendresse, l’émotion, cette sensibilité si précieuse.

L’accueil de sa propre vulnérabilité est une ouverture vers d’autres possibles de soi.
Nous considérons que le bébé est déjà une personne en devenir dans le giron maternel. Aussi ce bébé sera présent dès le début de l’accompagnement, dans le discours et le quotidien.
Nous soutiendrons que tout est réversible et que ce n’est pas parce qu’il y a eu rupture, violence, abandon … que tout est définitivement perdu. Il n’y a pas de malédiction qui nous poursuit et dont nous serions captifs. Nous comptons sur la capacité créatrice nichée en tout un chacun pour rebondir. Un potentiel créatif inattendu peut se révéler, prendre forme et trouver des réponses originales et singulières à une question donnée.

Nous dirons que rien n’est jamais acquis. Aussi, si un échec n’est pas une catastrophe, une réussite marque une étape et n’est pas une fin en soi. Tout au long de cet accompagnement, nous nous appuierons sur des faits et non sur des jugements.

La disponibilité émotionnelle de chacun des professionnels dans l’accompagnement des personnes, est sollicitée. Cette disponibilité peut s’ouvrir dès qu’un espace de travail suffisamment contenant et respectueux de nos différences, se crée. L’engagement des uns et des autres, s’enracinant sur la confiance mutuelle, peut alors s’épanouir. Chacun des professionnels arrive et travaille avec ce qu’il est. Les salariés sont des professionnels diplômés, capables aussi de tendresse, de tact …

L’équipe pluridisciplinaire offre à chacun la possibilité de se « montrer », qu’elle que soit sa place, même dans nos travers et dans nos erreurs, pour avancer ensemble et nous autoriser chacun à développer ce que nous avons envie d’être au niveau professionnel … dans la complémentarité. Dans notre secteur, le développement de nos compétences se construit en permanence.
Un autre atout majeur est celui de l’humour ; un humour tendre vis-à-vis de soi-même en premier lieu. Formidable levier, l’humour permet de dédramatiser les situations et d’y voir plus clair finalement.

Axes d’accompagnement

  1.  Le soutien administratif. Cette dimension concerne l’ouverture des droits sociaux, l’accomplissement des formalités administratives.
  2.  Le couple et son projet. Cette dimension recouvre les réflexions sur le projet individuel, le projet de couple, la conjugalité…
  3.  La parentalité. Cette dimension concerne l’exercice des fonctions paternelle et maternelle, les interrogations diverses sur la grossesse, l’accouchement, les étapes du développement de l’enfant …
  4.  Le soutien au logement. Cette dimension recouvre les questions d’installation, d’aménagement, d’entretien, les relations avec le gardien et les habitants de l’immeuble …
  5.  Le soutien à l’hygiène et à la santé. Ce domaine concerne la prise en charge de la santé, l’alimentation, le sommeil, les vaccinations, le suivi de traitements médicaux prescrits … En effet, certaines familles peuvent se caractériser par des besoins importants en matière de santé, dans la mesure où de nombreuses négligences se sont accumulées  durant les années précédents l’entrée dans le dispositif.
  6.  La gestion du budget. Cette dimension recouvre la capacité de la famille à prévoir, organiser, planifier ses entrées et ses sorties d’argent, à gérer ses investissements, ses crédits, ses dettes, ses relations avec la banque …
  7.  La formation et l’orientation professionnelle. Cette dimension concerne le choix d’un métier, les moyens à mettre en œuvre pour y accéder et la mise en relation avec les organismes de formation …
  8.  L’emploi. Cette dimension recouvre le suivi de la recherche d’entreprises susceptibles d’embaucher, l’articulation avec les parrains et les tuteurs en entreprise …
  9.  Les relations avec la famille élargie. Cette dimension recouvre la communication avec les parents, les grands parents, les proches de chacun des membres de la famille …
  10.  L’intégration et l’ouverture aux ressources du quartier. Cette dimension concerne la connaissance des ressources du quartier et leur usage (consultations externes, loisirs, solidarité, associations diverses…).

Le terme « global » renvoie également à un choix de compétences élargies des professionnels, qui seront habilités à accompagner les familles. Nous avons choisi de ne pas parcelliser l’accompagnement entre divers spécialistes « Emploi », « Parentalité » etc. Lorsque l’accompagnement nécessitera un approfondissement ressortissant d’un spécialiste (psychothérapie, bilan de compétence, …), l’association orientera la famille vers le réseau des partenaires.

“Notre grande erreur est d’essayer d’obtenir de chacun en particulier
des vertus qu’il n’a pas, et de négliger de cultiver celles qu’il possède”
Marguerite Yourcenar : “ Les mémoires d’Hadrien”

Cet accompagnement  peut prendre plusieurs formes :

  • Etre présent à des moments difficiles ou des moments charnières
  • Apporter une écoute bienveillante et empathique afin d’aider la famille à partager, prendre de la distance, se clarifier, se sentir reconnue et s’accepter face aux situations difficiles,
  • Aider à faire le point sur une situation
  • Confronter certaines attitudes afin d’ouvrir sur de nouvelles perspectives.
  • Informer les familles sur des thèmes et questions les concernant
  • Orienter vers des lieux d’informations susceptibles de leur apporter des réponses appropriées

a- Conceptions du travail en équipe
Une équipe existe lorsque ses membres se sentent unis pour réaliser des objectifs communs. Le travail d’équipe apporte beaucoup de satisfactions et possède un fort pouvoir mobilisateur des énergies individuelles. Aussi Aire de Famille souhaite favoriser une synergie entre les professionnels à travers  la mise en œuvre d’instances d’échanges (analyses de situation,  réflexions avec les partenaires, évaluations intermédiaires ou annuelles…)  et donner ainsi encore plus de cohérence, de professionnalisme et de qualité aux actions entreprises.

Le travail d’équipe amène cependant également des frustrations et constitue un défi permanent. Notre éducation nous a rarement formé à œuvrer en groupe. Le travail de groupe constitue un apprentissage. Notre projet invite donc chaque collaborateur à développer ses compétences à travailler en équipe, c’est-à-dire notamment :

- à être attentif à communiquer,
- à coopérer avec des collaborateurs ayant des approches différentes des situations,
- à échanger sur ses pratiques
- …

b- Pratiques institutionnelles
Afin de développer le travail de groupe, Aire de Famille propose la mise en œuvre d’instances diversifiées de réflexion sur le fonctionnement institutionnel :

  • Des réunions de synthèse pluridisciplinaires visant à développer une vision globale de la situation des résidents
  • L’accompagnement social exige des rencontres pluridisciplinaires au cours desquelles les intervenants peuvent échanger leurs points de vue sur ce qu’ils perçoivent de la situation des familles et pour les confronter afin d’obtenir une « image » la plus fidèle possible de la famille, ceci pour l’accompagner au mieux.
  • Des réunions institutionnelles visant à échanger sur les questions de fonctionnement
  • Les intervenants peuvent échanger leurs points de vue sur le fonctionnement institutionnel et sur ce qu’il est nécessaire de modifier pour l’améliorer
  • Des réunions d’analyse des pratiques.
  • L’accompagnement social exige également des instances de réflexion au cours desquelles chacun des intervenants peut confronter sa pratique, affiner ses références théoriques, réfléchir sur son identité professionnelle.
  • A travers ces groupes de travail, les membres du personnel seront invités à “ s’impliquer sur le sens intime des résonances intérieures qui ne manquent pas de surgir ”
  • Une auto-évaluation annuelle, à partir d’un référentiel d’évaluation.

La fréquence et les modalités des réunions pluridisciplinaires, institutionnelles et d’analyse des pratiques seront définies avec le personnel.

Le site est en cours de construction, il est consultable avec le menu actuel et les liens actifs, il s'étoffe et se développe...


Les nouvelles 
---------------
1 pixel gris-vert   Colloque A.N.C.P. le vendredi 21 novembre 2014

Télecharger le dépliant du Colloque PDF icone PDF-
***

Publications 
---------------
couverture livre Proteger l'enfant avec ses parents

Comment protéger un enfant qui vient de naître quand ses parents vivent dans l'insécurité psychologique, sans domicile et travail stables ? Cette question pressante est au coeur des acteurs de la protection de l'enfance.
------------------

Siège social : 110, avenue Philippe Auguste 75011 PARIS
Tél. : 06 14 79 41 72 - courriel : siege@ancp.eu - n° Siret : 800 364 531 00015